Santé Toutes les informations

RDC – Covid19: le ministre de la santé Eteni accusé de gestion calamiteuse des fonds, d’affairisme et de rétro-commission par son adjoint M’petit

Dans un mémorandum confidentiel adressé au premier ministre dont la copie a atterri à 7sur7.cd ce mercredi 8 juillet, le vice-ministre de la santé Albert M’peti Biyomba accuse son titulaire Eteni Longondo de gestion calamiteuse et opaque des  fonds alloués à la riposte de Covid-19.

Il affirme avoir l’intime conviction qu’il y a gabegie financière et que l’affairisme a élu domicile au sein du ministère de la santé publique.

” La gestion des fonds alloués par le Gouvernement et des fonds reçus  des partenaires techniques et financiers se fait en dehors de toute orthodoxie financière. Le ministre de la santé signe seul le décaissement de ces montants et ne m’a jamais associé à la gestion de ces fonds, sauf des petittes sommes”, a-t-il dénoncé.

Pour Albert M’peti, il existe actuellement au sein du ministère de la santé des solides réseaux mafieux créés à dessein pour détourner des fonds destinés à combattre Covid-19.

Ces réseaux, soutient-il, exigent des rétro-commissions jusqu’à hauteur de 35% auprès des structures bénéficiaires de ces  fonds.

Le vice-ministre de la santé rapporte par ailleurs  avoir subi des pressions pour signer des documents financiers non prioritaires comme le bon d’achat des produits pharmaceutiques, d’entretien et d’hygiène pour un montant de 23.300.588, 20 franc congolais et l’ordre de paiement d’un montant de 122.197 075 FC pour les factures des malades insolvables libérés à l’hôpital kimbanguiste de Kinshasa.

Fort de ce constat, il sollicite  un audit sur la gestion des fonds alloués au ministère de la Santé dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Il convient de rappeler que les personnels commis à la riposte de Covid-19 ont décrété une grève,  à cause  d’impaiement de trois mois de salaire.

Lundi 06 juillet 2020,  François Nzekuye, député national du Front Commun pour le Congo(FCC), a  transmis une question écrite au  ministre de la Santé, Eteni Longondo, pour des soupçons d’enrichissement illicite et la mise en place d’un système de rétro-commissions.

Sur les 28 millions USD alloués au COVID-19, le docteur Muyembe, patron de la riposte, dit n’avoir reçu 3 millions.
Les agents affectés à la riposte ont déclenché une grève car ils accusent 3 mois d’arriérés.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *