Close
Actualités, info, politique, news en direct, sportive
SOCIETY PRESS

RDC : « l’Afrique et l’ordre néolibéral planétaire », le nouveau livre coécrit par Freddy Mulumba et Kä Mana

Le monde littéraire africain vient de connaitre un nouvel ouvrage intitulé « l’Afrique et l’ordre néolibéral planétaire ». Coécrit par Freddy Mulumba, politologue, journaliste et directeur général adjoint de la Radio télévision nationale congolaise (Rtnc) et Kä Mana, philosophe, professeur d’universités et directeur de recherche à l’Institut interculturel dans la région des Grands lacs (Pole Institute), cet ouvrage de 320 pages est un diagnostic au chevet d’une République démocratique du Congo (RDC) et d’une Afrique malades.

La présentation officielle et le vernissage de l’ouvrage ont eu lieu le vendredi 2 août à Kinshasa. La salle Naomie de Béatrice Hôtel, situé dans la commune de Gombe a servi de cadre à l’organisation de cette double cérémonie. Plusieurs personnalités du monde scientifique y ont pris part.

Dans cet ouvrage collectif, les auteurs posent des points de repère pour penser et vivre une nouvelle citoyenneté et lui donner une substance et un sens. Ce, après avoir constaté que le néocolonialisme auquel fait face le peuple africain.

Face aux impasses politiques qui bloquent notre pays, la RDC, face à l’effondrement des structures économiques de la nation, face à la ruine matérielle et morale de nos populations et face à l’accoutumance au chaos social et à la culture du désespoir que les congolais risquent d’intérioriser et de vivre en permanence, les auteurs proposent des perspectives et des orientations pour promouvoir un nouvel esprit citoyen dans l’imaginaire économique, politique et culturel congolais.

En écrivant ce livre, les auteurs compte déposer une semence de l’ambition d’une force créatrice. Le livre constitue une interpellation pour la jeunesse ainsi que pour la classe politique de la RDC ainsi que celle de l’Afrique.
Dans son adresse de circonstance, Freddy Mulumba a indiqué que la parution de ce livre n’est pas un fait du hasard mais plutôt parce qu’il y a des choses qui étonnent.

En tant qu’africain, pense-t-il, on a le devoir de jeter un regard en arrière pour mieux décider de l’avenir.

« Depuis 16 siècles, nous sommes toujours dominés. Qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi devons-nous subir un tel traitement ? », s’est-il interrogé. Et d’ajouter : « si nous ne prenons pas conscience en nous libérant du néocolonialisme, nous resterons toujours esclaves ».

Pour sa part, Kä Mana a invité le peuple congolais à bannir le paradigme de la défaite et devenir optimistes. Selon lui, le nouveau type de congolais doit refaire la révolution des valeurs.

Etant subdivisé en trois parties, la première partie de l’ouvrage traite des questions relatives à la compréhension du contexte mondial actuel et ses incidences sur les pays africains. La deuxième partie, elle, parle de l’Afrique entre la mondialisation et l’altermondialisation. La troisième partie prend en charge la problématique du temps de nouveaux congolais dans un pays responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top