Close
Actualités, info, politique, news en direct, sportive
SOCIETY PRESS

Union européenne.Angela Merkel juge possible un accord sur le Brexit avec Boris Johnson d’ici un mois

Alors que les discussions sur le Brexit butent sur le “filet de sécurité” irlandais, Angela Merkel a fait un geste mercredi soir à Berlin en direction de Boris Johnson, en jugeant possible de trouver un accord négocié qui réponde aux exigences du Premier ministre britannique. La presse britannique s’interroge sur les solutions réelles qui existent pour sortir de la crise autour du “backstop”.

Angela Merkel possède-t-elle la clé permettant de débloquer la crise du Brexit ? Mercredi, lors de la visite de Boris Johnson à Berlin, la chancelière allemande a en tout cas rompu avec le pessimisme européen ambiant, en affirmant qu’elle estimait possible que la Grande-Bretagne et l’Union européenne trouvent un terrain d’entente d’ici “trente jours” sur la question du“filet de sécurité” entre les deux Irlandes, sujet qui empoisonne les débats sur le Brexit.

“Un pari” aussitôt accepté mercredi par le Premier ministre britannique, rapporte The Independent, qui a assuré qu’il existait“de nombreuses solutions” au problème de la frontière irlandaise qui n’ont pas suffisamment été discutées, selon lui, par le gouvernement britannique précédent. Boris Johnson a également répété qu’il voulait bien un accord de sortie de l’Union européenne mais que la clause du “filet de sécurité” entre les deux Irlandes devait être supprimée pour que le Royaume-Uni ne sorte pas de l’UE sans accord le 31 octobre.

Emmanuel Macron désormais “sous pression”

La main tendue d’Angela Merkel à Boris Johnson est perçue“comme une victoire” du Premier ministre britannique, au premier jour de son voyage à l’étranger et à la veille de sa rencontre avec Emmanuel Macron, note le Daily Telegraph. Cette “rencontre va maintenant mettre sous pression” le président français, en le poussant “à ouvrir la porte à la négociation”, alors que Paris estime à l’heure actuelle que “le scénario d’une sortie sans accord est le plus plausible”.

Pour le quotidien, “la perspective de trouver un accord pourrait aussi aider M. Johnson à neutraliser les torys rebelles qui s’opposent à un ‘no deal’” et qui pourraient apporter leur soutien au leader travailliste Jeremy Corbyn, lequel menace de faire voter une motion de défiance au Parlement début septembre.

Un compromis “sur la déclaration politique” qui accompagne l’accord de retrait

Selon une source politique européenne interrogée par The Irish Times, l’appel de la chancelière à trouver des solutions “créatives” à la crise du “backstop”, est “motivé par sa frustration personnelle” face au fait qu’aucune “solution n’a encore été trouvée”.

La presse britannique s’interroge toutefois sur les possibilités réelles de trouver une solution au problème du “backstop”. “Boris Johnson doit certainement être ravi que la chancelière allemande lui ait laissé une porte ouverte. Mais il ne faut pas se laisser emporter. Il y a une raison pour laquelle l’Europe est si catégorique sur le fait que le filet de sécurité doit rester dans l’accord du Brexit : elle considère tout simplement qu’il n’existe actuellement aucune alternative viable”, explique, sceptique, Nick Eardley, journaliste de la BBC

“L’intervention de Merkel semblait avoir pour but d’inciter Johnson à explorer la possibilité d’un compromis” non pas sur la clause du “backstop” irlandais elle-même, “mais sur la déclaration politique” qui accompagne l’accord de retrait négocié par Theresa May, nuance pour sa part The Guardian. Ce document qui n’existe aujourd’hui que sous la forme d’une ébauche vise à définir les futures relations commerciales et de sécurité entre le Royaume-Uni et l’UE, rappelle le quotidien britannique. “Bien que la déclaration politique ne soit pas juridiquement contraignante, Merkel semble suggérer qu’une reformulation du texte pourrait rendre inutile la clause controversée du filet de sécurité, sans doute en proposant d’établir une relation plus étroite” entre les deux parties.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top